chaussures-staycsr-pldm-palladium

Focus matière : le cuir

L’usage du cuir remonte à la préhistoire, lorsque les hommes sont devenus chasseurs et se servaient des peaux des animaux pour se vêtir et se protéger des intempéries. Les civilisations antiques ont continué à utiliser le cuir et l’artisanat n’a cessé de se développer tout au long de l’histoire pour devenir à partir du XIXe siècle une industrie à part entière, désormais associée à l’élégance voire au luxe.

L’histoire du cuir

Les tous premiers tannages se font avec des végétaux, puis la tannerie devint une discipline artisanale reconnue nécessitant des compétences spécifiques. Dès le XIIe siècle, les tanneurs se réunissent en corporation. De nombreuses villes ont d’ailleurs une rue des tanneurs. Ces derniers achètent les peaux chez le boucher qui est leur principal fournisseur. Le tannage consiste à rendre le cuir plus souple afin de pouvoir le manier plus facilement et réaliser des vêtements, des chaussures, mais aussi des sacs, des portes-feuilles ou recouvrir des fauteuils et des canapés. Depuis la révolution industrielle, le métier de tanneur est tombé en désuétude et l’industrie a remplacé les artisans tanneurs. Certains procédés, comme le tannage au chrome ou aux polyphosphates, sont montrés du doigt, car ils peuvent provoquer des allergies et sont responsables d’une pollution néfastes à l’environnement. Des méthodes naturelles sont toujours d’actualité, mais elles engendrent des coûts plus élevés, mais aussi une meilleure qualité de cuir.

Les différentes parties du cuir

Le cuir a deux parties. La face externe qui correspond au derme de l’animal et la plus solide. La chair ou la peau qui est la face interne qui peut être en contact avec la peau dans le cas des vêtements sans doublure. Le daim est le côté chair du cuir.

chaussure-mexo-enfant-pldm-palladium

Les différents types de cuir

La plupart des cuirs sont faits à partir de bovins, de moutons ou de porcins, sauf les cuirs dit exotiques qui, eux, sont fabriquées avec des peaux de serpents et de crocodiles.

Tout d’abord, le cuir se distingue par son grain. Plus il est lisse, plus il a été poncé. Au contraire, plus il granuleux au toucher, plus il est proche de son état d’origine.

La croûte de cuir est également peu travaillée, ce qui fait qu’elle est épaisse avec beaucoup d’irrégularité.

Le cuir pleine fleur reste épais, mais ses irrégularités ont été amoindries.

Le cuir dit marocain est tanné avec du sumac, une plante, ce qui lui donne un grain large et régulier.

Les cuirs les plus robustes sont le cuir de Russie et le cuir bouilli. Le premier est traité avec des écorces de bouleau ce qui le rend résistant à l’humidité et lui évite de moisir. Le second est plusieurs fois trempé dans de l’eau chaude. Il en ressort rigide et également très résistant. Ces deux cuirs sont parfaits pour faire des chaussures de qualité qui durent longtemps. Pour faire des vêtements souples comme des jupes ou des pantalons, le cuir foulonné est recommandé. Sa grande souplesse résulte des multiples écrasements auxquels la peau est confrontée. L’aspect velouté du nubuck est obtenu grâce au grattage avec du papier de verre. Pour obtenir un effet marbré, recherché dans l’ameublement, le cuir est tanné avec des huiles.

L’entretien se fait de façon différente selon le type de cuir que vous possédez. Lisez nos conseils pour entretenir le cuir Conseils entretien cuir.

Categories: Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *